FSSD Players 2023 - Tous droits réservés I Mentions légales

Ressources & Événements
Courtes introductions au FSSD

Pour Normandie Energie - Juillet 2022

Pour la Convention des Entreprises pour le Climet  - Octobre 2021

TEDx Karl-Henrik Robèrt

Pour le CEEBIOS - Juin 2020

En version animée par Alexandre Magnin

Playlist complète sur le FSSD / The Natural Step ici.

 

A voir et revoir !

Autres contributions

REX d'un programme inter-intra-entreprises (2009)

En attendant le retour du programme mené en 2022-23 en Guadeloupe avec 7 entreprises !

https://www.dailymotion.com/video/xdjffo

 

FSSD, open source et scientifiquement fondé
Systematic Leadership towards Sustainability

Numéro spécial publié en 2017 revenant sur les 25 ans de développement de la démarche

 

Edited by Göran Broman, Karl-Henrik Robèrt, George Basile, Terrence Collins, Rupert Baumgartner, Tobias Larsson
Volume 140, Part 1,
Pages 1-386 (1 January 2017)

La directive CSRD : un levier pour une stratégie durable ?

29/01/2024

La directive CSRD : un levier pour une stratégie durable ?

La directive européenne CSRD va imposer à des milliers d’entreprises des obligations de rendre compte de leurs actions en lien avec le développement durable. Dans son champ d’application comme dans la rapidité d’adoption de la directive par la France, on perçoit à travers cette nouvelle réglementation une volonté forte de l’Europe à faire face à l’urgence climatique. 

 

Dans cet article, nous allons démystifier son contenu et montrer comment, en naviguant dans le cadre du FSSD, la mise en conformité peut devenir un véritable levier stratégique pour les entreprises. 

 

 

1. Comprendre la Directive CSRD : 

 

De NFRD à CSRD : 10 ans de maturité pour le reporting extra financier 

 

La CSRD apparaît parfois comme une petite bombe dans le monde économique. Pourtant, la réglementation européenne a envoyé un signal fort dès 2014 avec ce qu’on pourrait appeler « l’ancêtre de la CSRD », à savoir la NFRD.  

  • NFRD : Non Financial Reporting Directive 
  • CSRD : Corporate Sustainability Reporting Directive  

 

D’un acronyme à l’autre, la nuance est moins anecdotique qu’il n’y paraît. L’évolution tient aussi dans le ciblage de la durabilité ainsi clairement exprimé. Pas d’ambiguïté possible. 

 

 

Des obligations précisées, élargies et renforcées 

 

La directive CSRD impose des exigences précises en matière de rapport sur la durabilité. Désormais, les entreprises doivent non seulement rendre compte de leur performance financière, mais aussi de leur impact sur la société et l'environnement. En outre, elles exigent une transparence accrue sur les indicateurs et les moyens de mesure.  

 

Ces obligations s'adressent à une gamme plus large d'entreprises : 5 fois plus d’organisations sont concernées. Et ce n’est qu’un début, puisque cette obligation va nécessairement impacter vivement les parties prenantes, en particulier les fournisseurs, qui devront « montrer patte blanche » pour continuer à travailler avec leurs clients. 

 

En somme, le pas significatif vers une économie plus responsable est fait à travers la nécessaire démonstration de l’engagement des entreprises envers des pratiques durables et éthiques, là où le texte précédent ne demandait qu’un état des lieux. 

 

Explication des exigences de reporting extra-financier

 

Le reporting extra-financier devra intégrer une divulgation détaillée des informations relatives aux aspects Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG). Les entreprises devront ainsi détailler leurs politiques, actions et résultats dans ces domaines, soulignant les impacts, risques et opportunités associés.  

 

Le reporting devra ainsi relever année après année les indicateurs et mesurer leur évolution. Dans le détail, les données ESG concernées sont les suivantes : 

  • Facteurs environnementaux : atténuation et adaptation au changement climatique, biodiversité, utilisation des ressources... ; 
  • Facteurs sociaux : égalité des chances, conditions de travail et respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales... ; 
  • Facteurs de gouvernance : rôle des organes d'administration, activités de lobbying, gestion des relations avec les partenaires commerciaux... 

 

 

 

2. Le FSSD comme approche de la réglementation : 

 

Le FSSD couvre l’ensemble des redevabilités ESG 

 

Les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance sont tous les trois couverts par les 8 conditions de durabilité, qui sont définis dans le FSSD.  

 

Voir les 8 conditions de durabilité 

 

Ainsi, lorsque l’entreprise a adopté une démarche FSSD dans l’analyse de sa stratégie, il n’y a aucun risque de ne pas prendre en compte l’un ou l’autre des facteurs réglementaires. 

 

Le FSSD offre une vision plus opérationnelle 

 

Le CSRD est une contrainte réglementaire, là où le FSSD est un terrain de jeu dans lequel l’entreprise travaille l’ensemble de ses enjeux, qu’ils soient enjeux métiers spécifiques ou transverses (finances, ressources humaines…). 

Répondre à la réglementation – Le CSRD aujourd’hui et celles de demain – devient alors très facile, puisque tout est déjà dans le cadre. 

 

 

3. Mise en œuvre pratique du FSSD pour l’application de la CSRD dans votre entreprise : 

 

Que votre entreprise tombe déjà sous le coup de la CSRD ou bien que vous souhaitiez vous préparer à produire des preuves de votre engagement pour vos clients, voici les étapes qui vous faciliteront l’intégration de ces enjeux. 

 

  • Etape 1 : faire un état des lieux

Où en êtes-vous ? De quels indicateurs disposez-vous ? Le FSSD va vous aider à identifier très rapidement les éléments qui seront réellement significatifs dans votre redevabilité.  

 

  • Etape 2 : former une équipe pilote 

Qui va mener le combat ? Comment cette équipe est-elle armée ? Le FSSD va doter vos collaborateurs d’une même paire de lunettes, faisant ainsi converger les objectifs plutôt que de créer des chapelles. 

 

  • Etape 3 : sensibiliser les collaborateurs 

Selon vos spécificités, vous pourrez engager vos collaborateurs dans les batailles qui valent vraiment la peine, et non dans des actions qui pourraient les mettre en dissonance. Vous transmettez les bons ordres de grandeurs et leur démontrez qu’au-delà de la suppression des touillettes en plastique, vous avez engagé une stratégie qui pérennise leur emploi. 

 

  • Etape 4 : produire le plan d’action stratégique 

Une fois tout le monde aligné, la planification stratégique peut se faire avec des actions pensées dans toute la globalité de votre système (et non en silo). Le suivi des indicateurs se fait dans la même langue pour tous, même s’ils sont de nature très différente. 

 

 

4. Au-delà de la Conformité : Adopter une Vision Stratégique : 

 

Intégration de la durabilité dans la Stratégie d'Entreprise 

 

Les questions environnementales et sociétales ne sont pas cosmétiques. De façon très pragmatique – et au-delà de la réglementation qui en soit commence à fixer des contraintes fortes – ces questions doivent être intégrées à la gestion des risques de l’entreprise. 

 

Risque climatique, risque de grève, voire – soyons fous ! – risque d’une pandémie… Qui sait à quel événement nous seront confrontés dans un futur de plus en plus proche ? 

 

Dans ce contexte, la CSRD peut être vue comme un des leviers qui peuvent mener à une stratégie d'entreprise plus durable, à condition d’être actionné dans un cadre plus stratégique avec le FSSD. Les bénéfices sont tangibles et rapide : l’entreprise est plus robuste, a meilleure réputation et s’ouvre à l’innovation. 

 

 

Anticipation des futures évolutions réglementaires 

 

Il est évident que la réglementation ne va pas s’arrêter là, et qu’il y aura d’autres exigences, légales ou privées, dans toutes les thématiques de la transition environnementale et sociétale. 

 

L’entrepreneur a alors deux options :  

  • Soit il empile les actions à chaque nouvelle exigence, réinventant stratégie, feuille de route et opérations, 
  • Soit il adopte un cadre sécurisant dans lequel ces exigences trouvent rapidement une réponse. 

 

Le FSSD, c’est la deuxième option : un cadre de référence qui permet une analyse rapide et une réponse structurée, parce que le regard est déjà tourné vers la solution. 

 

 

En conclusion, la directive CSRD représente une étape importante vers une plus grande responsabilité d'entreprise. Mais elle n’est qu’une étape réglementaire dans la transition environnementale et sociétale et pour profiter pleinement de l’opportunité stratégique qu’elle permet, l’associer à une démarche FSSD est idéal.